0 Partages

Dans cette vidéo, je vais vous montrer comment harmoniser une mélodie au piano. C’est en effet une compétence essentielle pour tout musicien, que l’on soit pianiste ou non.

Dans cette approche, vous n’aurez pas besoin de connaître le solfège, ni la clé de sol, ni la clé de fa… Mais seulement quelques accords et une seule gamme suffiront.

Pour harmoniser une mélodie au piano, nous allons jouer une petite mélodie à la main droite, et sur cette mélodie, voir quels accords nous allons pouvoir jouer dessus.

Même si vous êtes débutant, je vous invite à découvrir cette approche qui permet de composer simplement et efficacement.

Par ailleurs, saviez-vous que la plupart des chansons simples de variété pop ballade actuelles, sont construites à partir de seulement 3 à 6 accords qui se battent en duel, et utilisent uniquement les 7 notes de la gamme majeure pour composer la mélodie ?

Et vous allez découvrir qu’il y a plusieurs possibilités pour harmoniser une mélodie au piano.

C’est à dire, que l’on peut trouver différents enchaînements harmoniques, différentes cadences et suites d’accords, pour une même mélodie.

Tout dépend de la nature que l’on veut appliquer pour chaque note présente dans notre mélodie. Je vous explique tout cela en détail…

Pour composer on commence par la mélodie ou les accords ?

Avant de commencer, j’aimerais préciser un point important.

En effet, lorsque l’on parle d’harmoniser une mélodie, nous touchons au domaine de la composition.

Et les pianistes débutants qui s’intéressent à la composition de chansons, me posent souvent cette question :

Pour composer, dois-je commencer par trouver des accords ou dois-je d’abord m’occuper de chercher une mélodie ?

En fait, les deux sont possibles.

Parfois, on est inspiré et on trouve une mélodie qui trotte dans la tête en premier, et d’autres fois, on préfère partir d’une suite d’accords…

En fait, la relation gamme/accord est étroitement liée.

Et ce qui est formidable, est de réaliser qu’il suffit de très peu de connaissances sur les accords et les gammes, pour commencer à composer.

Cela est souvent une révélation qui a débloqué bien des apprentis pianistes et autres compositeurs en herbe.

Rendez-vous compte… Comme je l’expliquais plus haut, la plupart des chansons pop ballades actuelles, sont basées autour de 6 accords (parfois moins) et les notes de la gamme majeure (7 notes).

Deux façons de composer au piano

Vous pouvez commencer par :

  1. Choisir une tonalité de départ et une suite d’accords issue de la gamme majeure
  2. Puis, trouver une mélodie sur les notes de la gamme majeure.

Ou alors, et c’est le sujet de cet article, vous pouvez commencer par trouver une mélodie qui vous plait, et l’harmoniser avec des accords comme ceci :

  1. Trouver une mélodie sur les notes de la gamme majeure
  2. Trouver différentes suites d’accords en fonction de votre mélodie.

Et surtout… Cherchez à créer ce qui vous plait, soyez le plus musical possible ;)

Le plus fort ?

Parfois, 15 minutes suffisent… Beaucoup de tubes sont sortis de la tête des artistes instantanément. Pourquoi cela ne marcherait pas pour vous ?

Donc, voyons maintenant concrètement comment harmoniser une mélodie au piano.

Comment harmoniser une mélodie au piano en pratique

Nous allons donc partir de la mélodie, puis nous allons déterminer le cadre harmonique, c’est à dire, choisir la tonalité et les accords issus de la mélodie trouvée, composée ou reprise.

En effet, vous pouvez partir d’une mélodie totalement inventée ou bien vous amuser à harmoniser une mélodie existante.

La mélodie de départ

Nous allons donc construire une mélodie autour des notes de la gamme majeure.

Si l’on prend par exemple la mélodie suivante, jouée à la main-droite au piano :

do, ré, mi, sol, fa, ré, do, jouée en noires, ou en croches (on peut donner le rythme que l’on veut, dans un premier temps, l’idée va consister à chercher une suite d’accords qui rendra l’ensemble juste et harmonieux).

Premier constat positif : on entend une phrase avec un début et une fin.

On entend clairement le « retour la maison » et le côté conclusif sur la note do, ce qui permet déjà d’identifier la tonalité.

Identifier la tonalité principale et les accords

En effet, il est essentiel d’établir « le cadre » général. C’est à dire, qu’elle est la tonalité générale du morceau principalement.

A partir de ce cadre, nous pourrons ainsi connaître les accords issus de la tonalité générale.

Et si nous savons que si nous sommes en tonalité de do majeur, alors les accords que nous pourront facilement utilisés seront :

C, Dm, Em, F, G, Am, Bmb5 (Do majeur, Ré mineur, Mi mineur, fa majeur, sol majeur, la mineur, si mineur bémol 5).

Identifier les cadences principales

Ensuite, nous n’allons toujours pas réinventer la roue… Nous nous inspirerons des principales cadences, utilisées en musique depuis des siècles.

C’est à dire, les enchaînements d’accords types appelés « cadences », comme la cadence parfaite, qui est le mouvement de l’accord du degré V, (accord dominant) qui résout sur le degré I, (accord de tonique).

Ou bien, la cadence plagale, qui est l’accord de degré IV (sous-dominant) qui résout sur le degré I.

La cadence rompue, qui consiste à jouer l’accord du premier degré, puis, l’accord de degré V pour conclure sur l’accord de degré VI (sus-dominant).

Ou encore la cadence anatole, les degrés I VI II V et autres variantes…

Et nous allons déterminer qu’elle nature appliquer pour chaque note de la mélodie, tout en veillant à pouvoir jouer une suite d’accords existante parmi les cadences énoncées.

Harmoniser la mélodie en fonction des notes

Je le disais plus haut, il faut prendre conscience de la relation Gamme/Accord.

La mélodie, jouée sur une gamme, est une pensée horizontale, l’harmonie, les accords, sont une pensée verticale. Mais les deux sont totalement imbriqués.

Donc, concrètement pour harmoniser notre mélodie au piano, si nous commençons par la note do, nous pouvons choisir qu’elle est sa nature.

Nous jouerons pour l’exemple notre mélodie à la main droite, et nous formerons des accords majeurs ou des accords mineurs de 3 sons (triades) pour la main gauche, issus de la gamme majeure :

La première note de la mélodie, le Do : est-elle la fondamentale de l’accord de C ? Est-elle la tierce mineure de l’accord de Am ? Est-elle la septième de l’accord de Dm7 ?

En fonction, poursuivons…

je laisse ensuite les notes de la mélodie ré, mi, sol être jouées sur le premier accord que j’aurais décidé, et je veux maintenant harmoniser la note fa :

Est-elle la fondamentale de l’accord de fa ? Est-elle la septième de l’accord de G7 ?

Et enfin je vais harmoniser la dernière note de ma mélodie, la note do.

Est-elle la fondamentale de l’accord de do ? Est-elle la tierce de l’accord Am ?

En répondant à ces questions, je peux choisir donc déjà plusieurs cadences pour harmoniser ces trois notes… Par exemple.

La cadence II V I : Dm7 G7 Cmaj7

La cadence Rompue : C, G, Am

La cadence parfaite : C G, C…

Je vous recommande d’utiliser des triades, vous n’avez pas besoin à ce stade, de jouer des accords enrichis.

Comment harmoniser une mélodie au piano avec les oreilles ??

Il est essentiel de préciser le rôle prépondérant de nos oreilles.

Apprendre à apprécier chaque note, décider de chaque harmonie, c’est d’abord le rôle de nos oreilles.

Nous faisons de la musique, et la théorie doit rester à sa place, c’est à dire au service de notre musicalité propre.

Ce sont nos oreilles qui décident en fonction de nos goûts, de l’atmosphère que nous voulons créer.

Et je ne saurais trop vous conseiller de travailler votre capacité à entendre et apprécier les couleurs des accords, les cadences principales, les gammes.

Je vous recommande aussi de vous exercer à repiquer des chansons simples à l’oreille.

L’idée, est que vous mettiez toujours vos oreilles sur « On ».

Comment enrichir son harmonisation au piano

Bien entendu, nous avons juste survoler la matière. Le domaine de la composition peut être approfondi à l’infini.

Cela commence par construire de simples suites d’accords autour d’une mélodie, et peut aboutir à des compositions orchestrales de musiques de films.

Et à mesure que vous approfondirez votre connaissance de l’harmonie, vous pourrez apporter toujours plus de richesse et de subtilité à vos compositions.

Ce que je vous recommande est de vous intéresser aux différents mécanismes harmoniques qui permettent d’embellir ses créations musicales.

Comme la notion de « dominante secondaires ». Ou encore, comment moduler, comment construire une chanson (triste) dans une tonalité mineure, comment enrichir ses accords en ajoutant une septième, une neuvième, et autres enrichissements…

Encore quelques pistes pour harmoniser et composer au piano

Il est essentiel de travailler différentes positions d’accords, pour apporter de la variété à notre jeu piano.

Il est également utile d’utiliser les renversements afin de chercher à créer des lignes de basses plus mélodiques.

Essayez aussi différentes façons d’arpéger les accords et utilisez différentes rythmiques.

Pourquoi pas composer dans différents styles ? Par exemple, on peut apporter une touche jazzy à un accompagnement de variété classique, en enrichissant ses accords.

Ou encore, on peut apporter une touche bluesy, on jouant la gamme blues dans notre mélodie…

Une gamme extrêmement efficace également, est l’utilisation de la gamme pentatonique majeure. On peut la construire par simple réduction de la gamme majeure.

Par exemple, les notes de la gamme pentatonique de do sont : Do, ré, mi, sol, la.

C’est une gamme passe partout, universelle, qui permet de colorer votre jeu au piano dans différents styles modernes comme le rock, la pop, et même le blues ou le jazz.

Et l’improvisation dans tout cela ?

Savez-vous qu’elle est la différence entre la composition et l’improvisation ?

De mon point de vue, je dirais que l’improvisation est une composition en temps réel. Les deux approches sont étroitement liées.

Je vous parlais plus haut par exemple, de l’utilisation de la gamme pentatonique majeure pour composer…

Et dans une autre vidéo, je vous montre comment utiliser la gamme pentatonique majeure, pour improviser dans un style pop rock !

Comment harmoniser une mélodie au piano – en conclusion

C’est sans limite… Et je vous recommande de travailler par étape.

De cherchez pas à composer quelque chose de forcément complexe, mais cherchez avant tout à être musical.

Ce sont vos oreilles qui ont le dernier mot et encore une fois, la théorie doit rester au service de votre musicalité.

A vous de jouer !

Je vous invite à faire le même exercice, à partir d’une mélodie simple; pourquoi ne pas commencer à harmoniser une comptine pour enfant ?

L’important est tout d’abord de bien ancrer la procédure. Restez simples !

Et pour aller plus loin ?

Vous pouvez aussi vous exercer à composer une mélodie simple à partir d’une suite d’accord cette fois-ci, pour compléter cette approche de la composition au piano.

Pour cela je vous encourage à consulter cet article : « Création musicale – Le concept des notes passe-partout« , dans lequel vous allez apprendre à trouver une mélodie sur un enchaînement d’accords avec une seule note seulement !

Je vous propose également de recevoir un cours piano offert, pour progresser rapidement, en ce qui concerne l’accompagnement, la composition ou l’improvisation, en indiquant votre meilleure adresse email ici :

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas rendue publique.