Seul les flemmards progresseront vite au piano ??

” Le patron d’une grosse boite veut embaucher un nouveau salarié pour un poste de responsable.

Pendant l’entretien, Le patron pose au candidat cette fameuse question récurrente :

– Pourriez-vous me donner une de vos qualités et un de vos défauts ? Cela m’aidera à comprendre en quoi vous pourriez aider notre entreprise à décoller.

Le postulant de répondre :

– Ma principale qualité ? Je suis un GROS flemmard ! Ma devise : quand je n’aime pas, je ne fais pas et quand c’est trop long, j’abandonne.

Mon défaut ? Heu… Quand je ne fais pas la sieste l’après-midi, je deviens assez pénible, je préfère vous avertir…

Le patron fait les gros yeux…

– Comment osez-vous, c’est une blague ?

– Quoi, ne savez-vous pas que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tard ? Répond le flemmard.

Laissez-moi vous expliquer. Voyez-vous, l’avantage à être fainéant, c’est qu’on cherche toujours les raccourcis.

On se pose les bonnes questions afin de gagner du temps et pouvoir aller plus vite que les autres en fournissant le moins d’efforts possible.

De plus, nous aimons faire la sieste. Et voyez-vous, il est scientifiquement prouvé que ceux qui font la sieste sont, finalement plus performant que les autres, car ils retrouvent toute leur énergie. “

… Cette histoire peut faire réfléchir, mais quel rapport avec le piano ?

C’est simple.

Je cherche à casser les idées reçues concernant le fait qu’il faudrait jouer 8 heures de piano par jour pour obtenir des résultats concrets. (Je ne parle pas de l’étude piano classique avancé).

De mon point de vue, il faut surtout être malin, se poser les bonnes questions et s’exercer intelligemment.

Cela, c’est mon approche pédagogique et ma philosophie.

Et croyez-moi, je suis suffisamment flemmard pour m’être posé les bonnes questions.

Ce que je te recommande ?

Apprends à t’exercer au piano de façon efficace, afin de prendre des raccourcis tout en veillant à garder le plaisir de jouer.

…et te laisser même le temps de faire la sieste l’après-midi, pour peu que tu ne travailles pas ;)

Pour cela, il faut te concentrer sur les outils à connaître absolument, pour aller droit à l’essentiel, gagner du temps et atteindre ton objectif de jeu.

En quelques points :

1 – Fais le focus sur une difficulté précise et travaille un élément à la fois par séance.

2 – Commence par des sessions de travail courtes mais répétés

3 – Travail à l’enthousiasme, en jouant les morceaux que tu aimes uniquement

4 – Elimine les outils harmoniques secondaires à connaître et travaille les fondamentaux (les principaux accords, les gammes, le rythme).

Si tu veux que je t’accompagne dans ta progression afin de passer à la vitesse supérieure, tu trouveras des conseils sur cette page et tu découvriras l’approche pédagogique du cursus Boostupmusic piano. C’est ici :

Cursus Boostupmusic piano


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas rendue publique.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.